« Dior et moi »

Un film réalisé par Frédéric Tcheng qui retrace les premiers pas de Raf Simons à la direction artistique de la maison Dior.

Raf Simons qui retouche une robe de la collection avec la chef de l’atelier couture.

Suite au départ de Galliano après le scandale de 2012 la maison Dior a nommé Raf Simons comme directeur artistique. Dans Dior et moi  (traduit de l’anglais Dior and I), Frédéric Tcheng a voulu immortaliser les débuts de Raf Simons à la tête de la maison française, il rend dans le même temps hommage à son équipe créative.

Le designer n’était pourtant pas conquis, à l’origine, par l’idée du projet de documentaire. Comme le dit le réalisateur dans une interview pour le magazine Grazia. « Au départ, il n’était pas très emballé à l’idée d’avoir un crew télé dans les pattes. Il est très discret, plutôt réservé. Et puis une première collection est une chose très stressante, il pensait que cela allait perturber son travail. Mais nous avons su le mettre à l’aise, le convaincre. »

Le document retrace les premiers pas du créateur dans la maison Dior. Du moment où il débarque, timide, dans les salons gris perle face à une assemblée de couturières impatientes, jusqu’aux applaudissements à l’issue du show. Un document rare, car on n’avait jamais eu un point de vue aussi intime sur les coulisses d’une grande marque de mode : la solitude de la création, les questions sur la justesse d’une idée, la peur incroyable de se révéler pour le premier show, tout en affirmant sa détermination. Subtil et touchant, le film repose sur un dialogue continuel entre le designer et la figure de Christian Dior, qui en son temps avait écrit un livre, « Christian Dior et moi », où il interrogeait cet autre moi, soumis aux impérieuses questions de l’artiste. Cette conversation entre Raf Simons et la mémoire qui l’entoure est un sublime témoignage sur la création et sur la noblesse de la mode.

Un petit avant gout en image: https://www.youtube.com/watch?v=Twd6bkCz8F0

Kim.