LES MUSEES DE LA MODE

Catégories Mode & Beauté

En France, la mode est une institution. Elle fait partie intégrante de l’Histoire du pays, et encore aujourd’hui joue un rôle dans l’économie et la culture du pays. Elle a elle-même évolué au gré des époques et des découvertes. Compte tenu de la richesse de la mode, considérée par certain-es comme un Art, il est apparu comme évident d’en constituer des musées. C’est pourquoi, au 20e siècle, on parle de la muséologie du vêtement comme une discipline à part entière.

La première collection de mode en France sera exposée au musée de Carnavalet (musée de l’histoire de Paris et de ses habitants), il s’agit d’une collection de costumes. Elle sera par la suite transférée au Palais Galliera.

Le Palais Galliera fut érigé à la demande de la duchesse de Galliera, entre 1878 et 1894. Il s’agissait à l’origine d’un palais-musée pour sa collection d’œuvres d’art. Puis le Palais Galliera deviendra musée de la Mode et du Costume en 1977, date de son ouverture au public ; avant de devenir le musée de la Mode de la Ville de Paris en 2013. Ses collections temporaires, deux par an, vous permettront de découvrir le travail de noms tels que Chanel, Margiela, Lanvin… Ce sont au total 200 000 œuvres (vêtements, dessins, accessoires) qui forment les collections du Palais. On pourra d’ailleurs y découvrir, à l’été 2021, la première exposition permanente. Le visiteur « pourra ainsi découvrir l’évolution de la mode sur plus de trois siècles ». (palaisgalliera.paris.fr)

Une autre collection tout aussi importante est celle du département de la Mode et du Textile du musée des Arts Décoratifs de Paris qu’il faudra vous tourner. La collection du département est estimée à plus de 152 800 œuvres : textiles, costumes, photographies… Là encore, deux expositions consacrées à la mode y sont présentées par an, et vous pourrez découvrir les œuvres des plus grands créateurs – Lacroix, Poiret, Dior…

Mais il existe aussi, partout en France, un bon nombre de musées spécialisés, vitrines de savoir-faire français : musées de la chemiserie, du chapeau, de la toile de Jouy ou encore de l’impression sur étoffes. Vous pouvez retrouver la liste complète sur le site du ministère de la Culture.

Enfin, la France abrite aussi des musées spécialisés dans l’histoire d’un couturier célèbre. Il y a d’abord le Musée Yves Saint Laurent, inauguré le 3 octobre 2017. Ce musée met la lumière sur le patrimoine de la fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent (2002), dont l’objectif principal est la conservation et le rayonnement du travail du couturier éponyme. On peut y retrouver une collection permanente ainsi que des expositions temporaires.

Si l’on s’éloigne de Paris, on peut aussi citer le musée Christian Dior, situé à Granville, où est chaque année présentée une exposition thématique sur les créations du couturier. L’histoire du musée commence en 1987 avec l’exposition « Christian Dior, l’autre lui-même » au musée d’Art moderne Richard Anacréon (Granville). Cette exposition entraine la création d’un fonds, qui deviendra de plus en plus conséquent grâce aux dons et achats. Dans la continuité de ce projet, une association sera créée en 1991 : l’association « Présence de Christian Dior ». Cette dernière supervisera la création de « salles-vitrines » en 1997, afin d’accueillir le public : le musée Christian Dior est né.